Tuer quelqu’un, est l’acte le plus grave que l’on puisse commettre. La plupart d’entre nous pensent que nous ne sommes pas capables de tuer, mais la vérité est que, selon certaines circonstances, chacun de nous est capable de le faire. Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles nous sommes tous susceptibles de commettre un homicide, volontaire ou non.

 

L’être humain face au crime

Tuer est un comportement qui va à l’encontre des normes et des valeurs sociales de la plupart des cultures du monde. Toutefois, certains éléments peuvent expliquer pourquoi certaines personnes sont plus susceptibles de commettre un homicide que d’autres. Parmi quelques-uns de ces facteurs, nous pouvons citer les troubles de la santé mentale non diagnostiqués et/ou non traités, des expériences traumatiques, des pressions sociales, des problèmes de consommation d’alcool ou de drogues, des sentiments de colère ou de vengeance, ou encore des difficultés relationnelles. 

Notez bien que tous les crimes ne sont pas seulement commis par des individus qui ont un attrait ou une fascination morbide pour la violence et la mort. Il existe aussi des personnes qui ont des problèmes personnels et qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas réussi à gérer leur colère, leur frustration ou leur désespoir. 

L’être humain est doté d’une capacité unique à réfléchir et à prendre des décisions de manière consciente. Mais, dans certaines situations, il peut arriver que cette capacité soit altérée et que des individus puissent être amenés à agir de manière impulsive ou irrationnelle. Outre les facteurs habituels qui expliquent certains actes criminels, à savoir : l’opportunité, les addictions, la discrimination, le manque de maîtrise de soi, la haine, l’insécurité financière, les traumatismes, un problème de santé mentale, etc… Il existe d’autres causes qui pourraient bien mener chacun d’entre nous à commettre un homicide.

 

Personne n’est immunisé contre le fait de tuer

La plupart d’entre nous n’a absolument aucune intention de tuer qui que ce soit. Mais dans la vie, nous pouvons faire face à des circonstances où, même une personne tout ce qu’il y a de plus calme, peut être amenée à commettre un acte criminel.

Voici les principales raisons qui peuvent tous nous conduire à tuer quelqu’un :

  • Les situations extrêmes

Cela est particulièrement vrai en temps de guerre, ou de prise d’otages, lorsque la pression et les enjeux sont élevés. Dans ces cas de figures, les gens peuvent parfois se retrouver sans autre choix que de commettre un acte violent, voire criminel, pour survivre ou protéger les autres. Il s’agit d’une option moralement très difficile à prendre. Dans le cadre d’une guerre, les soldats peuvent être amenés à tuer pour protéger leur pays ou leur unité, ou pour défendre des civils. Dans les situations de prise d’otages, les forces de sécurité peuvent être confrontées à la nécessité de neutraliser un ou plusieurs preneurs d’otages pour sauver la vie des captifs.

  • La légitime défense

Tuer en état de légitime défense est une décision morale très compliquée à laquelle nous pouvons tous être confrontés à un moment donné de notre vie. Bien que l’autodéfense puisse être considérée comme un acte justifiable, elle n’est pas sans conséquences. Même si nous sommes amenés à tuer pour nous protéger ou protéger nos proches, cela peut avoir un impact émotionnel important et nous mener à la culpabilité et à être profondément traumatisés par cette action. Notons que chaque pays a sa propre définition et ses propres règles concernant la légitime défense.

  • La peur

La peur peut nous pousser à faire l’impensable dans des situations de danger extrême ou de menace imminente pour notre vie ou celle des autres. Il est possible que la peur et le stress puissent influencer notre prise de décision et nous amènent à agir de manière impulsive. Cela peut être dû à notre instinct naturel de combat ou de fuite.

  • La colère

La colère est une émotion normale et naturelle, mais elle ne peut pas justifier un comportement violent ou criminel. La colère peut conduire à des comportements impulsifs et irrationnels qui peuvent nuire à autrui et à soi-même. Dans un état de colère extrême, nous pouvons être amenés à prendre la décision de tuer. Cela est dû aux effets psychologiques de la colère, tels qu’une diminution de l’empathie et une augmentation de l’agressivité, qui peuvent conduire à un comportement violent s’ils ne sont pas correctement gérés.

  • La jalousie et/ou la vengeance

Lorsque nous sommes jaloux ou que nous voulons nous venger, notre processus de prise de décision peut devenir obscur et irrationnel, nous conduisant à faire des choses que nous n’envisagerions jamais de faire dans notre état d’esprit normal. Dans le feu de l’action, nous oublions les conséquences de nos actes et nous nous mettons agir sous un état émotionnel confus et basé sur une hostilité dangereuse. La jalousie peut conduire à un sentiment d’injustice, de colère et d’animosité envers une personne. Dans les cas extrêmes, cela peut conduire à une obsession, une idée de la propriété sur l’autre. Dans ces cas, tuer l’individu en question peut être perçu comme une façon d’arrêter la douleur et l’anxiété causées par la jalousie. 

De même, le désir de vengeance peut conduire à un sentiment de déloyauté, de fureur et de ressentiment envers une personne qui a causé une douleur ou un préjudice. Cela peut conduire à une volonté de punir celui que nous estimons « coupable » afin de répondre à une offense ou une injustice que nous estimons avoir subie. Dans ce cas, tuer cet individu peut être perçu comme une façon de se venger et de rétablir un équilibre dans la souffrance ressentie.

  • Se faire justice soi-même

Tuer quelqu’un en représailles d’un acte perçu comme une injustice, est davantage considéré comme une forme de vengeance plutôt que de justice. La vengeance est une réponse émotionnelle qui vise à infliger une douleur ou une punition à une personne qui nous a causé un préjudice, réel ou supposé. Elle peut être motivée par des sentiments de colère, de frustration, de tristesse ou de désespoir.

  • La prise de drogue ou d’alcool

Lorsque nous consommons des substances illicites ou de l’alcool, cela peut affecter notre jugement, notre perception, notre coordination ainsi que notre comportement. Autant de complications qui peuvent entraîner une perte de contrôle de notre part. Certaines substances, telles que les drogues hallucinogènes, peuvent également altérer notre perception de la réalité, ce qui peut entraîner des comportements impulsifs et imprévisibles. Lorsque nous sommes sous l’influence de drogues ou d’alcool, nous pouvons également avoir des changements d’humeur, des irritations, des colères ou des agressions, qui peuvent entraîner des comportements violents, y compris l’homicide, qu’il soit volontaire ou involontaire.

  • La mauvaise influence

Les mauvaises influences ou les fréquentations négatives peuvent contribuer à normaliser ou à encourager un comportement agressif, voire criminel. Par exemple, si nous fréquentons des individus qui sont nuisibles ou qui ont des antécédents de comportement violent, nous pouvons être encouragés à adopter un comportement similaire pour être acceptés et faire partie du groupe. Dans certains cas, il peut y avoir des pressions ou des menaces qui peuvent amener à se sentir obligés de tuer quelqu’un pour éviter les conséquences punitives.

 

En conclusion, chaque individu peut être susceptible de commettre un homicide, même si les raisons peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre. La décision de tuer dépend de nombreux facteurs, notamment du contexte, des pressions psychologiques, des normes sociales et des croyances personnelles. Certaines personnes peuvent être plus enclines à tuer que d’autres en raison de leur formation, de leur expérience ou de leur personnalité. D’autres peuvent être davantage en mesure de résister à la pression de tuer en raison de leur moralité, de leurs croyances religieuses ou de leur culture. 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le autour de vous

No responses yet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.